LA CHIROPRATIQUE, UNE APPROCHE SCIENTIFIQUEMENT EVALUEE

LA CHIROPRATIQUE, UNE APPROCHE SCIENTIFIQUEMENT ÉVALUÉE

Le 21 mai 2018, Stéphane Demorand, kinésithérapeute membre du conseil de l’ordre de la profession dénonçait, dans une tribune parue sur le site internet de Le Point, la chiropraTIQUE comme « fake medecine », fausse médecine, non basée sur la science. Depuis, différentes instances kinésithérapiques réclament l’abrogation des textes relatifs à la formation des chiropracteurs qui accordent à ces derniers un statut plus favorable. L’Association française de chiropraxie voit dans cette entreprise une bataille corporatiste visant à améliorer la reconnaissance du diplôme de masseur-kinésithérapeute au même niveau que le diplôme de chiropracteur, que le ministère de la Santé et celui de l’enseignement supérieur ont récemment validé au niveau Master. Ces textes ont naturellement été soumis au Conseil national de l’ordre des médecins et à la Haute autorité de santé, avant publication. Si l’AFC soutient la démarche des kinésithérapeutes s’agissant de la meilleure reconnaissance de leur diplôme, elle s’insurge contre les initiatives de dénigrement de la chiropraxie sur les réseaux sociaux et la remise en cause de ses fondements scientifiques, sur lesquels Chiro Info revient régulièrement. L’AFC est pleinement disposée à présenter l’état de la science aux organisations représentatives des kinésithérapeutes avec lesquels les chiropracteurs aspirent à travailler en complémentarité, au bénéfice des patients (Lire Actu Santé).

De plus, l’AFC s’amuse de constater que Stéphane Demorand, dans un récent billet publié sur le même site, promouvait la kinésithérapie en s’appuyant sur « une publication majeure » de la revue The Lancet, consacrée à la lombalgie. L’un des principaux contributeurs n’est autre que le chiropracteur et chercheur danois Jan Hartvigsen.

Laisser un commentaire

dix-sept − quatorze =